Aujourd’hui, de nombreux Saints des Derniers Jours ressentent les brouillards de ténèbres décrits dans le Livre de Mormon comme des choses qui « endurcissent le cœur des enfants des hommes, et les entraînent sur de larges routes afin qu’ils périssent et se perdent ».

Il peut être difficile d’avoir un bon échange édifiant avec un ami ou un membre de sa famille qui remet sa foi en question et doute sérieusement de son appartenance à l’Église. Il est facile de penser : « Que pourrais-je dire à quelqu’un qui envisage de quitter l’Église ?». Nous sommes souvent défensifs, méprisants ou trop déterminés, quand nous essayons, avec nos bonnes intentions, de forcer quelqu’un à retrouver la foi.

Alors, que peuvent faire les membres de l’Église quand une personne qu’ils connaissent remet sa foi en question ? Comment pouvons-nous exprimer à la fois notre fidélité et notre témoignage à nos proches sans les aliéner ? Voici cinq façons de réagir davantage comme le Christ et d’être édifiés ensemble, peu importe le résultat.

Un. Légitimez leurs préoccupations.

Nous sommes tous différents et il en est de même pour nos batailles et nos questions. De l’extérieur, les questions et les soucis de vos proches peuvent vous sembler insignifiants ou sans fondement. Peut-être le sont-ils, peut-être pas. Cependant, il est coutume de dire, dans l’Eglise, que si une chose est importante pour nous, elle l’est aussi pour le Christ. Nous devrions adopter la même attitude. Les doutes et les questions des gens ont de l’importance pour le Christ. Nous ne connaissons peut-être pas toute l’histoire ; un dirigeant de l’Eglise les a peut-être vraiment blessés. Ils ont peut-être vraiment fait de leur mieux pour trouver des réponses. Peut-être qu’ils marchent dans les eaux profondes de l’Évangile depuis longtemps et qu’ils sont épuisés.

Quels que soient la raison ou vos sentiments personnels, ayez une oreille attentive si vous sentez que vous êtes capable de le faire sans juger. Un bon auditeur répète ce que l’autre exprime, légitime ce qu’il ressent, et offre un endroit sûr pour parler.

Vous pourriez, par exemple, dire « Je vois que cette décision de l’Eglise te touche vraiment et te bouleverse. Ça doit être très difficile. Veux-tu en parler ? ».

Il est aussi important de jauger si la personne attend un avis ou une opinion, ou si elle a seulement envie de parler. Proposer d’emblée des solutions ou des conseils peut souvent énerver la personne qui remet en question sa foi ou la renfermer sur elle-même, si elle n’est pas prête à les entendre.

quand quelqu'un remet sa foi en question

Deux. Assurez-les de votre loyauté et de votre amour.

Bien que ce ne soit pas une bonne idée de rester en relation avec des personnes qui pourraient sérieusement être dommageables à votre propre santé spirituelle, il est possible de rester ami avec des personnes qui ont des problèmes dans l’Église. Pour beaucoup de gens, affronter l’ostracisme et la haine pour leurs pensées, leurs questionnements et leurs difficultés est l’une des pires choses que les membres de l’Église puissent faire, que ce soit sur les médias sociaux ou à huis clos. De telles actions et attitudes sont le moyen le plus rapide d’étouffer la discussion et de rompre les relations.

Si quelqu’un se sent assez à l’aise pour partager ses sentiments négatifs avec vous, assurez-le de votre amour et de sa valeur, peu importe ses opinions. Nul besoin de cautionner et d’accepter des transgressions ou des péchés graves, mais il est plus que nécessaire d’aimer et de rester aux côtés de ceux qui vous sont chers, autant que vous le pouvez.

Dites-leur qu’ils feront toujours partie de votre vie, même s’ils sont confrontés à de sérieux doutes et préoccupations au sujet de l’Église. S’ils choisissent de s’en aller, vous pouvez exprimer votre propre déception ou préoccupation, mais engagez-vous à les aimer quoi qu’il arrive et à continuer à renforcer vos liens.

Trois. En quoi croient-ils toujours ?

On rejette souvent d’un bloc toutes nos croyances quand nous remettons quelque chose en doute. De même qu’un seul principe peut aider à initier un témoignage fort, un seul autre peut ébranler une vie entière de croyance et causer la remise en question de la foi de certaines personnes.

Jeffrey R. Holland a dit qu’il est important de se laisser guider par notre foi. Si quelqu’un a perdu la foi dans un principe en particulier, essayez de trouver un terrain d’entente. Par exemple, beaucoup sont ébranlés quand ils découvrent la polygamie ou que certains anciens dirigeants de l’Eglise faisaient preuve de racisme. Croient-ils toujours en Dieu ? Croient-ils toujours en Christ ? Trouvez par où commencer et invitez-les à agir d’après leurs connaissances. S’ils croient toujours au pouvoir de la prière, encouragez-les à continuer à rechercher des réponses par ce biais.

Le cas échéant, l’invitation à aller au Christ est toujours la plus puissante. Dans les Écritures, nous apprenons que c’est le fondement du Christ qui offre sécurité et force face à la tempête. En honorant la foi que nous avons, nous sommes plus susceptibles de la développer.

Quatre. Partagez des expériences similaires.

quand quelqu'un remet sa foi en question il faut l'écouter

Cela peut être un peu délicat. Tout le monde n’aime pas entendre les expériences des autres parce qu’ils ont le sentiment que les leurs sont ignorées ou minimisées. Cependant, les expériences de vie partagées aident les gens à se sentir connectés et moins seuls. Si cela vous semble utile, partagez toutes les expériences personnelles que vous jugerez pertinentes. Peut-être avez-vous eu du mal avec certaines des doctrines et des principes de l’Église. Comment avez-vous trouvé une réponse ? Avez-vous encore des questions ? Comment avancez-vous dans la foi ?

L’humilité joue un grand rôle. L’autre peut facilement considérer que nous nous sentons supérieur si nous étalons notre propre foi sous leur nez. Dire à votre proche que vous avez des questions et que vous ne comprenez pas tout peut l’aider à se sentir mieux par rapport à sa propre situation.

Cinq. Pas de discussion du tout.

Parfois, les mots sont de trop. Ils peuvent attirer l’attention sur une question de foi et la faire paraître extrêmement sérieuse alors qu’il s’agit en fait d’une belle occasion de grandir. Aimer une personne, tout simplement, et faire de son mieux pour vivre sa propre foi peut être plus puissant que toute autre chose. Demandez l’aide de notre Père céleste pour comprendre leur parcours. Soyez lents à la colère et évaluez la façon dont vous traitez les gens dans tous les aspects de votre vie. Peu importe ce que l’on choisit de croire, en tant que membres de l’Église du Christ, nous nous sommes engagés à agir comme il le ferait.

Chaque situation sera différente. L’antagonisme et la colère envers l’Église sont réels et viennent souvent de périodes sombres. Cependant, beaucoup de personnes dans l’Église sont pleines d’amour… et de doute. En implorant l’aide du Christ, nous pouvons travailler ensemble pour les ramener chez lui en toute sécurité.


Article original publié sur https://www.ldsdaily.com/personal-lds-blog/5-edifying-discussions-to-have-when-someone-is-questioning-their-faith/ par Aleah Ingram et traduit par Christine.