En 27 février 1833, Joseph Smith a reçu une nouvelle révélation de la part du Seigneur Jésus-Christ. A l’époque, le tabac était à la mode et les membres de l’Eglise en fumaient même lors des réunions de prêtrise. Le prophète s’est demandé si cette habitude était convenable dans le cadre de réunions spirituelles. Après avoir médité et prié, le Sauveur lui a donné la révélation (Doctrine & Alliances section 89) qui a été nommé “Parole de Sagesse” et qui concerne la santé : éviter les drogues et autres addictions, la consommation d’alcool, les boissons “brûlantes” (café et thé) ainsi que manger des aliments sains en quantités réfléchies.

Les restrictions de la Parole de Sagesse : toujours d’actualité pour se prévenir des addictions

De nos jours, les membres de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours prennent pour la plupart cette révélation très au sérieux. Du moins sur les points concernant les interdits: tabac, drogues, alcool, café et thé.

Si au XIXe siècle cette révélation pouvait paraître farfelue aux gens de l’époque, elle est actuellement renforcée dans son sérieux par des études scientifiques de plus en plus nombreuses qui vont dans son sens.

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) a publié en juin son rapport sur les drogues de 2017. Ce rapport évalue la consommation, le trafic et la dangerosité des drogues en Europe, en Turquie et en Norvège. Ce rapport reprend aussi les données de l’ESPAD, une étude menée tous les 4 ans sur les usages de drogue chez les 15-16 ans.

[…] Concernant la consommation des plus jeunes (15-16 ans), ils sont presque toujours au-dessus de la moyenne européenne, quelle que soit la drogue, légale ou non (tabac et alcool). Surtout en matière de cannabis: 31% des jeunes Français ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis, soit presque deux fois plus que la moyenne européenne (18%). (source: article du Figaro Santé du 10 août 2017)

Cet article explique ensuite que la mortalité en Europe dûe aux drogues est en augmentation depuis plus de trois ans. 81% des décès sont dûs aux opiacés. Le taux de mortalité en France est estimé à 7 pour un million, 60 pour un million au Royaume-Uni et 1.3 cas par million en Estonie, mais le rapport explique que ces chiffres sont fort probablement sous-estimés. “Néanmoins, l’EMCDDA conseille de prendre ces données avec précautions, soupçonnant des sous-estimations par sous-déclaration ou lenteurs administratives.”

prévenir les addictions, par exemple celle aux anti-douleurs

La prise de drogues ne se limite pas à celles illégales. Si celles interdites à la vente et à la consommation en Europe génèrent de graves problèmes de santé et une addiction plus ou moins importante selon leur prise, les drogues vendues en toute légalité ont aussi des effets dévastateurs.

Le 15 octobre 2018 a été publié dans Le Monde un article sur la crise sanitaire que connaît les Etats-Unis avec l’explosion de décès dûs à des abus dans la prise d’anti-douleurs. Les patients qui se voient prescrire des anti-douleurs pour une raison bien précise ne peuvent plus arrêter d’en consommer à la fin de leur période de traitement, quant bien même ils rejettent une quelconque envie de se droguer. Leur corps se retrouve dans le “besoin” de ces drogues pharmaceutiques même lorsqu’ils sont en bonne santé. Le sevrage est très douloureux et la prise de tout anti-douleur dans le futur pour une raison “valable” devient alors une hantise pour ceux qui ont pu se sevrer. Cette crise sanitaire est malheureusement aussi en propagation dans d’autres pays développés.

Dieu nous a donné des règles pour exercer pleinement notre libre-arbitre

Combien de personnes ont jugés négativement la Parole de Sagesse, argant que les membres de l’Eglise sont forcés à suivre ces règles “bizarres”, que le café ou le thé ont des propriétés bonnes pour le corps, ou qu’un verre de vin par jour à des effets bénéfiques pour le coeur (une étude montre que ce n’est pas si vrai que cela).

Pourtant les saints des derniers jours aiment la Parole de Sagesse. ils savent qu’elle est un guide pour leur bien-être corporel et mental, et ils ont vu les bénédictions qui découlent de suivre cette révélation. Ils exercent leur foi au quotidien en choisissant de respecter la parole du Seigneur. Les découvertes scientifiques actuelles ne sont pas là pour leur faire dire orgueilleusement “Ah, nous avions raison!” mais elles renforcent leur témoignage sur la Parole de Sagesse et leur choix quotidien de la suivre.

Ces conseils divinement inspirés ont aidé de nombreux membres à garder leur faculté de choisir et d’agir dans leurs vies, sans crainte d’avoir leur esprit confus suite à la prise de drogues ou d’alcool. Garder la maîtrise de ses actions est un choix louable et vertueux, particulièrement lorsque dans nos sociétés les actes délicteux ou criminels commis sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue sont bien trop souvent minimisés au grand désespoir des victimes.

Le corps est le temple dans lequel notre esprit réside. Il est nécessaire de le maintenir “en bon état” de part l’alimentaion choisie, les substances à proscrire, etc. De plus, si les saints des derniers jours veulent bénéficier de la présence et de l’aide du Saint Esprit dans leur vie, respecter la Parole de Sagesse et éviter toute addiction est un prérequis essentiel.

Le but des disciples de Jésus-Christ n’est-il pas de suivre Son exemple et de rechecher l’inspiration afin de mener une vie juste et recevoir le Salut et la vie éternelle au côté de Notre Père céleste? Faites le choix aujourd’hui de suivre la Parole de Sagesse, et de marcher sur le chemin vertueux tracé par le Sauveur.

 


Article original écrit par Eolia.