quelque chose chaque jour a cherir

 

S’il y a une chose de sûre dans cette vie, c’est que nous serons mis à l’épreuve et que nous aurons des difficultés. La souffrance résultant de ces moments d’épreuves peut parfois sembler dévastatrice et nous faire nous sentir incroyablement seuls. Mais il y a une lueur dans les ténèbres, il y en a Un qui comprend parfaitement ce que nous traversons.

Il arrive que le Seigneur ne soulage pas immédiatement notre fardeau, mais de l’aide est disponible si nous la demandons. Dans le Christ, nous pouvons trouver de la paix et du réconfort par rapport à notre douleur et nos péchés. Voici quelques paroles de sagesse pour aider à apaiser votre cœur lorsque vous vous sentez déprimés.

 

  1. “Il les aima jusqu’au bout” – Jeffrey R. Holland, Conférence générale, octobre 1989

Holland-mormon« Parce qu’il doit en fin de compte fouler seul, sans aide, au pressoir de la Rédemption, peut-il supporter le moment le plus sombre de tous, le choc de la plus grande souffrance ? Celle-ci ne se produit pas au moment des épines et des clous, mais avec la terreur de se sentir totalement seul : « Eloï, Eloï, lama sabachthani ? … Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Marc 15:34). Peut-il supporter tous nos péchés et toute notre crainte et notre solitude également ? Il l’a fait, il le fait et il le fera.

La vie a sa part de craintes et d’échecs. Parfois, les choses ne se passent pas tout à fait comme nous l’aurions voulu. Parfois, dans notre vie privée et notre vie publique, il nous semble que nous n’avons plus la force de continuer. Parfois les hommes ou les événements et les circonstances nous trahissent, et la vie, avec ses vicissitudes et ses douleurs, peut nous laisser le sentiment que nous sommes tous seuls.

Mais lorsque nous devons vivre des moments aussi difficiles, il y a, j’en témoigne, une chose qui ne nous trahit jamais. Une chose qui résiste à l’épreuve du temps, des tribulations, des ennuis et des transgressions. Une seule chose qui ne périt jamais : c’est l’amour pur du Christ. »

 

  1. “Vous pouvez le faire maintenant!”– Dieter F. Uchtdorf, Conférence générale, octobre 2013

Elder-Dieter-F-Uchtdorf-mormon« Chacun, jeune ou moins jeune, sait par expérience personnelle ce que c’est que chuter. Chuter, c’est ce que font les mortels. Mais tant que nous sommes disposés à nous relever et à continuer sur le chemin qui mène aux objectifs spirituels que Dieu nous a fixés, nous pouvons tirer une leçon de l’échec avec, pour résultat, que nous deviendrons meilleurs et plus heureux.

Mes chers frères, mes chers amis, il y aura des moments où vous penserez ne pas pouvoir continuer. Ayez confiance au Sauveur et en son amour. Avec la foi au Seigneur Jésus-Christ, et au pouvoir et à l’espérance de l’Évangile rétabli, vous pourrez marcher la tête haute et continuer. »

 

  1. “L’espérance dans le Christ”– Barbara W. Winder, Conférence générale, octobre 1986

barbara-winder« Qui, parmi nous, n’a pas connu de déceptions, le découragement ou le désespoir ? C’est l’une des épreuves pour nous toutes. Voyez le prophète Joseph qui languissait dans la prison de Liberty, en mars 1839, où il avait passé des mois tout en sachant que son peuple avait été chassé de ses foyers et était miséreux. Son cri est touchant : «O Dieu, où es-tu?. . . Combien de temps retiendras-tu ta main?» (D&A 121:1-2).

Et une réponse apaisante lui vint d’un Père bon et aimant : «Ton adversité et ton affliction ne seront que pour un peu de temps; «Et alors, si tu les supportes bien, Dieu t’exaltera en haut; tu triompheras de tous tes ennemis» (D&A 121:7-8).

Et plus tard, avec tendresse : «Sache, mon fils, que tout cela te donnera de l’expérience et sera pour ton bien» (D&A 122:7).

 

  1. “Trouvera-t-il la foi sur la terre?”– Joseph B. Wirthlin, Conférence générale, octobre 2002

Elder-Joseph-B-Wirthlin-mormon« Parfois le monde semble sombre. Parfois notre foi est mise à l’épreuve. Nous avons parfois l’impression que les cieux nous sont fermés. Pourtant nous ne devons pas désespérer. Nous ne devons jamais perdre la foi. Nous ne devons pas perdre espoir. Souvent, lorsque le monde semble sombre, lorsque les cieux semblent distants, nous cherchons à blâmer tout ce qui nous entoure, alors que la cause réelle de l’obscurité peut être notre manque de foi.

Prenez courage. Ayez foi et confiance. Le Seigneur ne vous abandonnera pas.

Le Seigneur a promis en ces derniers jours : « Cherchez diligemment, priez toujours et croyez, et tout concourra à votre bien, si vous marchez en droiture » (D&A 90 :24).

 

  1. “Des montagnes à gravir”– Henry B. Eyring, Conférence générale, avril 2012

Homme-mormon-Eyring« J’aimerais maintenant encourager ceux qui sont au milieu d’épreuves difficiles, qui ont le sentiment que leur foi faiblit sous les assauts de l’adversité. L’adversité elle-même peut être le moyen de vous fortifier et de vous donner au bout du compte une foi inébranlable. Moroni, le fils de Mormon dans le Livre de Mormon, raconte comment cette bénédiction peut se produire. Il enseigne la vérité douce et simple que le fait d’agir ne serait-ce qu’avec un brin de foi permet à Dieu de la faire grandir :

« Et maintenant, moi, Moroni, je voudrais parler quelque peu de ces choses ; je voudrais montrer au monde que la foi, ce sont les choses qu’on espère et qu’on ne voit pas ; c’est pourquoi, ne contestez pas parce que vous ne voyez pas, car vous ne recevez de témoignage qu’après la mise à l’épreuve de votre foi. » (Ether 12:6) …

Je ne peux pas vous promettre que votre adversité finira dans cette vie. Je ne peux pas vous assurer que vos épreuves vous paraîtront ne durer qu’un moment. L’une des caractéristiques des épreuves de la vie est qu’elles semblent ralentir le temps jusqu’à presque l’arrêter.

Il y a des raisons à cela. Le fait de connaître ces raisons peut ne pas beaucoup réconforter, mais cela peut aider à être patient. Ces raisons viennent toutes de ce même fait : dans leur amour parfait pour vous, notre Père céleste et le Sauveur veulent que vous soyez façonnés pour être avec eux dans une famille éternelle. Seuls les gens qui seront parfaitement purifiés par l’expiation de Jésus-Christ seront là. »

 

  1. Notre seul espoir”– Sheri L. Dew, Conférence général, avril 1999

sheri-l-dew« Est-il possible d’être heureux quand la vie est difficile? De ressentir la paix dans l’incertitude et l’espérance au milieu du cynisme? Est-il possible de changer, de se débarrasser des vieilles habitudes et de devenir un être nouveau? Est-il possible d’être intègre et pur dans un monde qui n’attache plus de valeurs aux vertus caractéristiques des disciples du Christ?

Oui. La réponse est oui, grâce à Jésus-Christ dont l’expiation nous donne l’assurance de ne pas avoir à porter seul les fardeaux de la condition mortelle. Il n’y a rien dont ce monde confus ait plus besoin, rien qui apporte plus un sentiment de bien-être, et rien qui ait un plus grand pouvoir de fortifier la famille que l’Evangile de Jésus-Christ. Le président Hunter a dit que « tout ce sur quoi Jésus-Christ pose la main, vit. Si Jésus pose la main sur un mariage, il vit. Si on le laisse poser la main sur une famille, elle vit » (Conference Report, octobre 1979, p. 93). Le Sauveur fera pour chacun de nous ce qu’il a promis de faire, si nous avons foi en lui et acceptons son don. »

 

  1. “Le pouvoir infini de l’espérance”– Dieter F. Uchtdorf, Conférence générale, octobre 2008

Elder-Dieter-F-Uchtdorf-mormon« Le Seigneur nous a donné un message d’espoir rassurant : « Ne crains pas, petit troupeau  » ( ). Dieu attendra « les bras ouverts, pour… recevoir » ceux qui abandonnent leurs péchés et avancent avec foi, espérance et charité (Mormon 6:17).

Et à tous ceux qui souffrent, qui sont découragés, soucieux et seuls, je dis avec amour et un souci sincère : ne cédez jamais.

Ne capitulez jamais.

Ne laissez jamais le désespoir triompher de votre esprit.

Embrassez l’Espérance d’Israël et reposez-vous sur lui, car l’amour du Fils de Dieu perce toutes les ténèbres, adoucit tous les chagrins et réjouit tous les cœurs. »

 

  1. “L’expiation s’applique à toute souffrance”– Kent F. Richards, Conférence générale, avril 2011

Richards-mormon« L’opposition fait partie du plan de notre Père céleste pour notre bonheur. Nous en rencontrons tous suffisamment pour nous faire prendre conscience de l’amour de notre Père et de notre besoin de l’aide du Sauveur.

Le Sauveur n’est pas un observateur silencieux. Il connaît personnellement et infiniment la souffrance que nous rencontrons.

« Il subit les souffrances de tous les hommes, oui, les souffrances de tous les êtres vivants, tant des hommes que des femmes et des enfants » (2 Néphi 9:21).

« Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins » (Hébreux 12:3).

Parfois, dans la profondeur de la douleur, nous sommes tentés de demander : « N’y a-t-il point de baume en Galaad ? N’y a-t-il point de médecin ? » (Jérémie 8:22). Je témoigne qu’il y a bien un médecin. L’expiation de Jésus-Christ s’applique à toutes ces situations et à tous ces objectifs de la condition mortelle.

 

  1. “Plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés”– Paul V. Johnson, Conférence générale, avril 2011

Johnson-P-mormon« Orson F. Whitney a écrit : « Aucune des souffrances que nous connaissons, aucune des épreuves que nous traversons n’est vaine… Tout ce que nous subissons et tout ce que nous endurons, surtout lorsque nous l’endurons patiemment, fortifie notre personnalité, nous purifie le cœur, nous épanouit l’âme et nous rend plus tendres et plus charitables… C’est par le chagrin et la souffrance, les labeurs et les tribulations que nous acquérons l’éducation que nous sommes venus acquérir ici. »

Parfois, nous voulons progresser sans difficultés et acquérir de la force sans lutter. Mais la progression n’est pas possible quand on choisit le moindre effort. Nous comprenons bien qu’un athlète qui refuse de s’entrainer rigoureusement n’atteindra jamais le niveau mondial. Nous devons faire attention de ne pas exécrer les choses mêmes qui nous aident à acquérir la nature divine.

Aucune des épreuves et des tribulations que nous affrontons n’est au-delà de nos capacités parce que nous avons accès à l’aide du Seigneur. Nous pouvons tout par Celui qui nous fortifie. »

 

  1. “Il guérit ceux qui sont chargés”– Dallin H. Oaks, Conférence générale, octobre 2006

Oaks-mormon« Il peut parfois nous arriver de désespérer parce que nos fardeaux sont trop lourds. Quand il semble qu’une tempête fait rage dans notre vie, nous pouvons nous sentir abandonnés et nous écrier comme les disciples dans la tempête : « Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? » (Marc 4:38). À ces moments-là, nous devrions nous rappeler sa réponse : « Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? » (v. 40).’

Le pouvoir de guérison du Seigneur Jésus-Christ – qu’il nous ôte nos fardeaux ou nous fortifie pour que nous puissions les supporter et nous en accommoder comme l’apôtre Paul – est là pour chaque affliction de la condition mortelle. « Venez à moi, dit le Sauveur, et vous trouverez du repos pour votre âme » (Matthieu 11:28-29).

Je prie pour chacun de nous, dans notre lutte contre les difficultés de cette vie, comme Mormon, le prophète, a prié pour son fils, Moroni : « Que le Christ te console, et que ses souffrances et sa mort… et sa miséricorde et sa longanimité, et l’espérance de sa gloire et de la vie éternelle demeurent à jamais dans ton esprit » (Moroni 9:25). »

_____________

TracieSnowderTracie Snowder est journaliste pour KSL.com et la maman de deux petites filles. Elle a obtenu son diplôme en journalisme de radiotélévision à l’Université Brigham Young. Elle a passé les 18 premières années de sa vie en Californie, les neuf années suivantes en Utah et elle réside depuis peu à College Station, au Texas, où son mari poursuit des études de doctorat à l’Université A&M. Elle aime la lecture, l’écriture, le yoga, le sport, la musique et elle aime la plage.